mardi 16 novembre 2010

La Route Napoléon de Beaumont à Waterloo

Avec 400.000 visiteurs par an (dont 65% de touristes britanniques), le site de la Bataille de Waterloo est un des sites touristiques les plus fréquentés de notre pays. Aussi le bicentenaire de 2015 se prépare dès à présent avec l'objectif d'accueillir 500.000 visiteurs. Lors d'une récente conférence de presse, le ministre wallon du Tourisme Paul Furlan a annoncé la création d'une Route Napoléon (entre Beaumont et Waterloo) avec une signalétique moderne et interactive, ainsi que la construction d'un nouveau centre d'interprétation. Coût des investissements : 40 millions d'euros.

La Route Napoléon commencera à Beaumont où l'empereur a séjourné à deux pas de la Tour Salamandre qui conserve des documents d'époque.

En remontant vers Charleroi, les soldats français traversent la région de l'Entre-Sambre-et-Meuse où se déroulent toujours aujourd'hui des marches folkloriques en costumes d'époque à Thuin, Ham-sur-Heure et Gerpinnes, p.ex. Voici un blog consacré à la Saint-Roch de Thuin : http://saint-roch.skynetblogs.be

A Charleroi, Napoléon va installer son quartier général dans le château Puissant situé dans la ville basse. Le bâtiment a été détruit mais une plaque commémorative rappelle le passage de l'empereur.

Fleurus-Ligny est le lieu de la dernière victoire napoléonienne deux jours avant Waterloo. Le moulin Naveau a servi d'observatoire aux Français. Notre amie Josiane avait montré des photos de la reconstitution de la bataille en juin dernier : http://josiane50.skynetblogs.be/archive/2010/06/07/ligny-mon-village-fetes-napoleoniennes-juin-2010.html

A Vieux-Genappe, Napoléon installe son quartier général au "Caillou", aujourd'hui transformé en musée. Direction ensuite Braine-l'Alleud où la ferme Hougoumont, superbement conservée, a joué un rôle important lors de la bataille.

La Route Napoléon se termine sur le site de la bataille de Waterloo et de son célèbre lion. Le musée, qui était vieillot, va être remplacé par un centre d'interprétation moderne (l'inauguration est prévue dès 2013). Voici des photos de la reconstitution 2010 de la bataille de Waterloo que j'ai trouvées sur le blog de notre amie Christiane : http://petalesderose.canalblog.com/archives/2010/08/20/index.html

Suite à la défaite de Napoléon à Waterloo en 1815, tout le Benelux actuel (Pays-Bas, Belgique et grand-duché de Luxembourg) va être réuni pour former le royaume des Pays-Bas dirigé par Guillaume d'Orange. La Belgique deviendra indépendante en 1830 et le grand-duché de Luxembourg en 1890.

12 commentaires:

Louis a dit…

Bonjour Petit Belge.

Sais-tu que l'empire français a remporté encore une victoire après Waterloo ?

Bataille de Rocquencourt (près de Paris) a eu lieu le 1er juillet 1815 et a été remportée par Exelmans contre les Prussiens.

Paloma a dit…

Bonsoir,
Tu sais? J'ai passé ce dernier été en Corse, j'ai vu de mes yeux la maison natale de Napoléon à Ajaccio et j'ai un peu parcouru sa vie...il me semble qu'il était un personnage assez malin pendant son enfance et un soldat fort et dur...je ne veux le juger comme empereur ni parler de lui comme un génie militaire, je ne le crois pas...
J'ai adoré la Corse!
À bientôt!

peggy-e a dit…

Bonsoir Vincent
Je suis rentrée quand même et comme je n'ai pas encore sorti toutes mes photos , j'ai remis Raversyde ,cette semaine ...
Merci de signaler mon blog pour la reconstitution de la Bataille de Waterloo
Bonne soirée à toi
Christiane

Josiane a dit…

bonjour Vincent et merci pour ce lien de Ligny à la bataille de Waterloo. Quand j'étais enfant, j'ai récité ce magnifigue poème concernant Napoléon, ceci à la radio à l'époque, car à Ligny (mon village natal) on apprenait cette histoire à l'école primaire.
Bonne journée ce mercredi et bisous.
Josiane de Namur.

Anonyme a dit…

super gentil et super interessant ton blog
merci pour les visites et les visiteurs !
piet
http://pietflour.aminus3.com/

Youri a dit…

Le lion de Waterloo arbore virilement ses crocs en direction de la France.
A replacer évidemment dans le contexte de l'époque où tout ce qui était Français était ennemi et mauvais. Les Pays-Bas de l'époque ont d'ailleurs été créés artificiellement comme espace tampon envers la France.
De nombreux belges actuels conservent cette inimitié envers tout ce qui est français malgré qu'en 1914 et 1940 la France soit venue à notre secours .
Cette inimitié, cette méfiance envers la France doit dater de l'époque post-napoléonienne et il serait sans doute temps d'y mettre fin.
Je crains qu'une psychanalyse s'impose dès l'instant où ces mêmes belges ne manifestent aucune inimitié vis-à-vis de l'Allemagne qui nous détruisit deux fois en moins de 40 ans durant le dernier siècle. Deux poids, deux mesures donc.

The Times titrait il y a peu :"For Belgium, the job is done". Cela coïncide avec l'implosion du pays.
Ironie de l'histoire:on pourra sans aucun doute à nouveau compter sur la France si les choses tournent mal pour les Francophones du Belgium.

Georges Roland a dit…

Un petit mot pour signaler l'existence d'un livre édité chez Jourdan, et signé par Yann Deniau et Yves Moerman, qui y relatent le chemin parcouru en Belgique par l'Empereur du 11 au 18 juin 1815.
Titre du livre: 1815 Napoléon en campagne. Heure par heure dans l'ombre de l'Empereur.
Doté de nombreuses cartes et gravures, c'est un ouvrage où les anecdotes foisonnent et rendent la lecture très plaisante.

Anonyme a dit…

Dis donc, petit belge, on pensait te voir à Tournai-la-Page, ce dimanche 14 novembre. Où étais-tu ? Tu as manqué de belles rencontres, un resto agréable, une ambiance extra... On compte sur toi l'année prochaine !
Bisous.

Cathy

carine-Laure Desguin a dit…

depuis que je fréquente les blogs de Vincent, je m'aperçois que je coonais bien peu de choses ...

naline a dit…

Tu me donnes envie d'aller me re-balader dans ce coin là.
Beau week-end, petit Belge !

Pierre-Jean a dit…

Un article très instructif, merci.

delphi64 a dit…

Très instructif et intéressant cet article !
Merci pour cet excellent partage.
Amicalement.